Exécutif national | Jeunes libéraux du Canada

Exécutif national

L’exécutif national des JLC est constitué des membres dirigeants de l’exécutif, des représentants siégeant sur d’autres commissions du PLC, et du président des jeunes libéraux de chaque province et territoire.

Table Officers
Présidente national Mira Ahmadbiographie
Vice-présidente exécutive Jamie Benoitbiographie
Vice-présidente aux politiques Erin Brownbiographie
Vice-présidente aux finances David Friedlandbiographie
Vice-président à l’organisation Salman Arif
Vice-président aux communications Alexander Cohen
Commission Representatives
Représentante de la Commission des peuples indigène Deliah Bernard
Représentante de la jeunesse, Commission libérale féminine nationale Nimra Normanbiographie
Provincial & Territorial Presidents
Présidente, Colombie-Britannique Kayleigh Erickson
Présidente, Alberta Christi Basaraba
Président, Saskatchewan Luke Gilmore
Président, Manitoba Muhammad Jazim
Présidente, Ontario Alana Kiteley
Présidente, Quebec Chelsea Craig
Président, Nouveau-Brunswick Bradley Henstock
Président, Nouvelle-Écosse Ray Anjoul
Président, Île-du-Prince-Édouard Sam McPhail
Président, Terre-Neuve Ryan Steeves
Staff
Coordonateur des Commissions James Christie

 

BIOGRAPHIES


Mira est fière des activités de bénévolat pour le Parti libéral du Canada qu’elle exerce depuis 2010. Tout en poursuivant ses études au collège John Abbott, Mira a créé le premier club des JLC sur le campus – la première organisation officielle des Jeunes libéraux dans l’ouest de Montréal – et elle a par la suite dirigé le club des JLC de l’Université Concordia. Après avoir été membre de l’exécutif des Jeunes libéraux du Canada (Québec) pendant plus d’une année, Mira en a été proclamée présidente en 2015. Elle est devenue présidente des Jeunes libéraux du Canada lors du Congrès biennal de Winnipeg, en mai 2016.

Mira a récemment occupé les fonctions de directrice de campagne lors de la candidature de Frank Baylis – aujourd’hui député de Pierrefonds—Dollard. Elle a également été parmi les premiers soutiens à la campagne de Rachel Bendayan dans Outremont, campagne au cours de laquelle son acharnement et son leadership comme directrice de campagne ont contribué à faire augmenter le vote libéral de 18 % face à l’ancien chef de l’Opposition Thomas Mulcair.

Actuellement, Mira termine son programme de baccalauréat en communication et médias à l’Université Concordia. Très intriguée par les changements climatiques, Mira est l’une des chefs de file de l’organisme Climate Reality Project Canada dont l’objectif est de sensibiliser le public en informant les Canadiens sur l’urgence de la crise climatique.

À titre de présidente des Jeunes libéraux du Canada, Mira s’est engagée à travailler auprès des jeunes partout au pays pour défendre des causes et des politiques progressistes alors que nous nous préparons à la campagne électorale de 2019.


Jamie Benoit détient un diplôme en finances d’entreprise et en science politique de l’Université du Nouveau-Brunswick à Fredericton. Active sur la scène politique depuis de nombreuses années, elle s’est d’abord impliquée en politique étudiante en tant que représentante du Conseil du leadership, puis s’est jointe à l’Association libérale du Nouveau-Brunswick à titre de coordonnatrice des bénévoles et de coordonnatrice des jeunes dans sa circonscription lors de la campagne électorale de 2014.

Jamie a également été une bénévole clé dans le cadre de la course à la direction du Parti libéral du Nouveau-Brunswick, parcourant la province avec le premier ministre Brian Gallant. Elle a participé activement à la campagne électorale fédérale de 2015 en qualité de gestionnaire des services administratifs du député de Saint John–Rothesay, Wayne Long. Son leadership a grandement contribué au balayage libéral dans la région de l’Atlantique.

Jamie travaille avec les Jeunes libéraux depuis des années en tant que vice-présidente fédérale des Jeunes libéraux du Nouveau-Brunswick et était une bénévole active pour les libéraux du Canada avant d’occuper ses fonctions actuelles. Elle participe avec passion au recrutement de jeunes en politique dans les circonscriptions rurales et joue un rôle de modèle et de conseillère auprès des jeunes femmes en politique depuis plusieurs années. Elle est fière de contribuer à l’éducation de ses pairs concernant l’importance de l’intégration des jeunes femmes au processus législatif.


Néo-écossaise d’origine, Erin Brown est née à Dartmouth, ville où elle a appris la force des regroupements locaux et de la mobilisation communautaire. Elle s’est impliquée en politique en 2013 à titre de coordonnatrice des jeunes lors de l’élection provinciale en Nouvelle-Écosse où le Parti libéral a remporté la plupart des sièges. En 2014, elle a fait partie de l’équipe de soutien aux candidats à l’investiture fédérale pour la circonscription de Dartmouth–Cole Harbour, tout d’abord comme responsable du recrutement de nouveaux membres, puis, aux côtés du nouveau candidat désigné, à titre de responsable des Journées d’action et des activités de sollicitation. En 2015, elle a quitté son poste à la circonscription de Dartmouth–Cole Harbour pour rejoindre l’équipe libérale de Halifax et diriger le porte-à-porte en tant que coordonnatrice des activités de sollicitation.

Au sein des Jeunes libéraux, Erin a occupé les postes de vice-présidente de l’organisation et des communications pour ceux de Dalhousie, ainsi que vice-présidente des finances pour ceux de la Nouvelle-Écosse. Elle est actuellement vice-présidente à la politique dans l’équipe dirigeante nationale des Jeunes libéraux.


Né au Cap, en Afrique du Sud, j’ai immigré au Canada à l’âge de deux ans pour m’établir à Edmonton où j’ai suivi des études et obtenu mon baccalauréat en commerce avec spécialisation en ressources humaines et en marketing de l’Université de l’Alberta en décembre 2015.

Durant les élections fédérales, j’ai principalement appuyé la campagne de Karen Leibovici dans Edmonton-Ouest, à titre de coordonnateur des événements et des médias sociaux. Auparavant, j’ai participé à la campagne de Randy Boissonnault dans Edmonton-Centre à titre de coordonnateur des bénévoles.

Mon poste de vice-président national des finances m’a donné l’occasion de prendre part à certains projets dont je suis très fier, comme la mise sur pied du tout premier comité des finances et des activités de financement qui compte trois bureaux régionaux : Ouest, Centre et Est, tenus par trois remarquables bénévoles : Brendon Dawson, Riley Schnurr et Samuel Cousineau Bourgeois. Ensemble, nous avons élaboré un manuel de transition qui sera distribué sous peu aux vice-présidents des finances des APT, aux directeurs des finances des clubs de campus et au prochain vice-président des finances des JLC. En outre, nous sommes à l’initiative d’une nouvelle application de financement complète, ainsi que d’un nouveau budget rigoureux pour l’année fiscale 2017.


Je suis née au Pakistan et je vis actuellement à Guelph et à Brampton alors que je termine mon baccalauréat à l’Université de Guelph. Mes réalisations politiques les plus importantes à ce jour comprennent d’avoir été embauchée comme stagiaire au sein du cabinet de la ministre Monsef dans le cadre du Programme de leadership d’été de l’an dernier et d’avoir agi à titre d’organisatrice terrain adjointe du PLCO pour les élections fédérales de 2015, aidant plusieurs députés libéraux à gagner la région de Peel! Dans le cadre de mon rôle de représentante des femmes au sein des JLC, j’ai jusqu’à présent créé un guide traitant de l’inclusion à l’intention des clubs de campus et des APT qui identifie les meilleures pratiques pour le recrutement de membres féminins et de membres de divers horizons. J’espère travailler avec les clubs de campus dans les semestres à venir pour accroître la participation des femmes et encourager les meilleures pratiques. Ces derniers temps, j’ai travaillé avec mes coéquipiers à la production d’une série de photos lancée lors de la Journée internationale de la femme de 2017 et à la réalisation d’entrevues vidéos avec des députés inspirants ainsi que Liz Plank, afin de discuter du féminisme et de souligner son importance. Je souhaite continuer à diffuser du contenu qui incitera un plus grand nombre de jeunes femmes à participer au processus politique. D’autres faits amusants à mon sujet : je suis experte dans l’art de préparer le guacamole, j’ai commencé l’école à l’âge de deux ans et je maîtrise trois langues.